Novembre 2022 : un peu de détente…

Novembre (généralement au bénéfice d’une saisonnalité favorable) enregistre une amélioration notable des performances financières sur un large front. La perception d’un resserrement moins brutal des politiques monétaires dans les grandes régions (à la faveur d’un pic proche ou dépassé de l’inflation) a permis une détente des taux et partant une reprise des marchés des actions. Les prévisions économiques (Fonds Monétaire International, OCDE) sont une nouvelle fois révisées à la baisse, ce qui accrédite la thèse que les mesures monétaires et la hausse des prix freinent déjà considérablement la dynamique conjoncturelle mondiale. Dans les marchés des actions, L’Europe (EuroStoxx 600) tire bien son épingle du jeu et repasse allégrement au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours, ce qui n’est pas (encore) le cas de bon nombre de marchés, dont le S&P500. Après un parcours particulièrement décevant depuis de nombreux trimestres, la Chine (essentiellement les actions cotées à Hong Kong) récupère fortement sur des espoirs d’allègement imminent des contraintes de mouvement liées au Covid. Les titres plus domestiques se reprennent également. Sur le plan sectoriel, ce sont les valeurs cycliques (industries et matériaux) et immobilières qui enregistrent les rebonds les plus marqués.