Août 2021 : toujours dans l’allure
Pas de torpeur estivale (mais avons-nous eu un été ?) pour les bourses mondiales ! A l’évidence, les investisseurs n’ont pas craint Jackson Hole en poursuivant la quête des actifs dits risqués (TINA est toujours bien présente). L’Europe et les États-Unis avancent de manière déterminée (comme la Suisse, tapie dans l’ombre), alors que la Chine récupère quelque peu des coups de boutoir décochés par son gouvernement contre de nombreux secteurs et sociétés. Les autres marchés émergents sont en revanche à la traine. Plus généralement, nous observons cette année une rotation permanente entre les facteurs, notamment de défensif à cyclique, au gré des données tant sur l’économie et l’inflation que sur la pandémie. Dans ce contexte, les portefeuilles avec de forts biais de style dans les actions ont de la peine à performer cette année. Sur le plan régional, le leadership des États-Unis ne se dément pas, et ceci depuis plus de 10 ans !