Juillet 2019 : toujours sous l’influence des banques centrales.
Encore un mois positif pour les principales classes d’actifs en juillet, portées par la trêve dans les tensions commerciales et l’attente de plus de générosité de la part des banques centrales. Les actions poursuivent leur marche en avant sous la direction du marché américain, et plus spécifiquement des valeurs de la technologie, de la consommation et de la finance (grâce une légère « repentification » de la courbe américaine). L’Europe et le Japon tentent de suivre, alors que les marchés émergents s’essoufflent. Poursuite également de la baisse des taux moyens et longs (sauf aux Etats-Unis) dans la perspective de baisse des taux directeurs et face à la détérioration généralisée des indicateurs d’activité.