Les investisseurs remettent leurs lunettes roses en avril, mais les retirent en mai.
Les marchés des actions se sont redressés de manière significative depuis mi-avril, bien que la tension sur les taux d’intérêt se poursuit. Après les grosses craintes inflationnistes du début d’année, les investisseurs semblent maintenant privilégier la thèse de la poursuite de la croissance avec une hausse modérée des prix. Parallèlement, la reprise du dollar a donné des ailes aux marchés européens et japonais (restés en retrait jusqu’alors), pendant que l’indice des valeurs secondaires américaines (grandes bénéficiaires de la baisse des impôts) retrouvait également des couleurs.